LE DIVORCE

Publié le par May

LE DIVORCE

 

 

« ker-ee-thooth’ » en hébreu AT : divorce, renvoi, répudiation, séparation entre les époux

« Apostasion » en grec NT : quitter, s’éloigner, se retirer, abandonner, ne pas s’occuper de, se détourner; chuter, devenir infidèle, fuir, s’enfuir, déserter, renier son engagement, perdre la foi avec l’action de s’éloigner de.

 

Ce rapporte à la racine du mot  « apostasie » employé dans la Bible pour exprimer le fait de  se détourner de la foi 

 

2Th 2:3  Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie (« apostasia » le reniement de la foi chrétienne) soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,

 

Selon les commentaires de J.MacAthur, le contexte du mot indique clairement une défection religieuse et parle d’un évènement particulier, précis d’une ampleur incommensurable, un acte de rébellion ultime. Ce qui ne se rapporte pas à l’apostasie générale présente dans tous les temps.

 

Mais peut importe le contexte ou l’époque, je me pose une question : Qui est concerné ?

 

Est-ce que l’on parle ici des gens qui ne se sont jamais intéressés à Dieu, ou plutôt de ceux qui ont cru un jour et s’en sont détournés ?

 

Peut-on renier ce en quoi on à jamais cru ?

 

Peut-on divorcer « apostasion » que quelqu’un que l’on a jamais épousé ?

 

Alors, qui est concerné par cette apostasie de 2Th 2 :3 ?

 

 

Car si ce à quoi je pense est vrai, c'est-à-dire que le divorce et l’apostasie sont similaires aux yeux de Dieu, seuls celui qui à épouser une cause ou une personne à le pouvoir de la renier.

Et là je trouve que l’Eglise est en danger et que sa position est très inconfortable.

 

Je sais qu’il y aura BEAUCOUP d’appelés et PEUT d’élus, mais je sens monter un profond chagrin en moi. 

 

!!!

Publié dans REFLEXIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article