5 - DANS LES COULISSES

Publié le par May

FACE AU DIVORCE


 

5. DANS LES COULISSES

 

Heb 12:11  Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice.

 


 

Mais en regardant un peu par-dessus la barrière de mon ténèbre, j’aperçois une élévation.

 

J’ai grandi, j’ai mûri.

Je prends conscient que l’épreuve est là pour briser mon orgueil et me rendre meilleure.

Je deviens plus patiente, plus lente à parler et plus prompt à écouter.

Je me rends compte combien Dieu est patient envers mais et combien son amour m’est précieux. Dans ce travail de labourage Il a enraciné mes racines profondément dans le sol, car le vent de la tempête voulait me déraciner, mais je suis resté là. Pas toujours comme il le fallait, mais je suis resté là. Et j’ai appris que la patience n’est pas le fait d’attendre, mais  la capacité d’attendre  en gardant la bonne attitude.

 

Je m’oblige à garder le silence, même quand j’ai envie de hurler, de me venger.

 

Car quelque soit la noblesse de nos intentions, nous sommes régulièrement assailli par des envies de faire mal à l’autre pour répondre au mal qu’il nous fait.

J’avais envie de rendre coup pour coup, mais Dieu me rappelle que là n’est pas le comportement d’un chrétien destiné au Royaume. Et que certainement mon mari devait être aussi troublé que moi dans cette situation, car n’oublions pas que cet homme a reçu un appel à service le Christ.

 

Je devais et dois encore faire des efforts pour montrer la face de Christ et non la colère animale qui m’agite parfois.

 

Il m’arrive souvent encore de douter, et la peur traverse mon âme parfois. Mais la certitude des promesses de Dieu me stabilise et je reprends lentement courage.

Je me sens toujours faible, fatigué, et injustement puni dans cette épreuve, mais je me dis que certainement un bon trésor est au bout et que j’en sortirais bonifié.

 

Je réalise que la blessure est pour ce qui vit, car on n’émonde pas un arbre mort. Le jardinier ne prend pas soin de ce qui sera jeté au feu. Il travaille l’arbre qui portera du fruit.

 

J’accepte peu à peu ce chemin difficile, mais efficace pour ma dévotion et promotion.

 

Un pasteur à dit que problème égale promotion, et même s’il commence par  « p » il ne veut pas dire pleures.

Cette définition est gravée dans mon cœur.

 

J’ai aussi redécouvert l’amour pour la parole de Dieu et ses préceptes. J’ai envie de Lui obéir, de Lui plaire. Je veux qu’Il soit fier de moi.

 

Je cherche à voir plus que ce que je comprends. A la lecture des versets, mes yeux transcendent le visible pour voir l’invisible. Et cet état de réflexion s’adapte à tout ce qui m’entoure. Quand je regarde un film, une émission, je réalise qu’il y a souvent plus que ce qui est montré. Dans l’invisible il y a un message, je cherche en permanence le message. J’ai envie de plus, je ne peux plus me contenter de ce que je vois.

 

Je réalise que la force invisible qui me fait avancer veut me donner plus que ce que je vis et je désire ardemment conquérir des territoires. Je me sens l’âme d’une gagnante. Je sais que ma destiné est là haut et dès ici bas je veux en jouir.

 

La foi est une force indestructible, quand on pense ne pas l’avoir, c’est alors qu’elle est plus forte et plus grande.

 

Je réalise que ce long temps de solitude, m’a été accordé en bénédiction pour retrouver ma source, car c’est en retournant d’où on est parti, que l’on retrouve le chemin.

 

Je suis devenu sensible et plus compréhensive face aux souffrances des autres, je m’ouvre plus  et juge moins.

 

Je réalise que tous nos géants sont des occasions pour nous de progresser, tel David devant Goliath, passant du statut de berger à celui de roi.

 

Dans la vie deux choix se présente à nous, celui de devenir un Saul ou un David. Tout dépend de nous et de notre manière de mener notre vie.

 

Sommes nous obéissant et confiant, ou entêté et rebelle.

 

 

 

 

 


Publié dans TEMOIGNAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tiffany 06/04/2013 14:07

J'espere que vous vous en sortez ....C'est toujours un peu troublant de vivre un divorce... Au vu de vos écrits qui datent de quelques temps... J'ose espérer que vous avez de nouveau trouvé l'amour
et fait la paix avec votre passé... Moi j'essaie toujours comme j'en temoigne sur ce blog: http://jeunedivorcee.overblog.com/